LA GESTALT THÉRAPIE

220px-Fritz_Perls

Gestalt vient du verbe allemand gestalten, qui signifie “donner une structure”. Issue des travaux de Fritz Perls (psychiatre, psychanalyste allemand) et Paul Goodman (écrivain américain des années 1950), la Gestalt-thérapie s’inspire des courants psychanalytique, existentiel et phénoménologique prenant en compte la personne dans son entièreté avec son environnement.

La spécificité de cette pratique est la prise en compte de toutes les modalités : intellectuelles, physiques, émotionnelles, relationnelles et spirituelles, de notre présence à nous même, à l’autre et à l’environnement.

Dans ce contexte, la pathologie y est conçue comme une “maladie de la relation” à l’autre et/ou au monde. Il n’y a pas de “normal ou pathologique” mais la souffrance d’un être humain.
C’est ce dysfonctionnement de nos processus d’ajustement qui nous fait éprouver une souffrance, un enfermement, une insuffisance, le sentiment de subir notre vie ; cela peut générer des angoisses, des peurs, de l’ennui…. En essayant de faire autrement qu’à travers nos routines, nos fixations, etc…, nous pourrons nous remettre en mouvement, apprendre ou réapprendre à être acteur de nos changements, de notre vie.

Comment et quelle finalité ?

Cette approche est une analyse de la manière d’être présent à soi-même et au monde.
Son projet est d’aider la personne à remobiliser ce que ses expériences, son histoire, son éducation, un traumatisme,… aura figé de sa personne.

Le thérapeute va travailler, notamment sur ce qui se passe “ici et maintenant”, non seulement dans ce qui habite la personne – intellectuellement, émotionnellement, corporellement… – mais aussi dans ce qui se passe entre elle et le thérapeute, c’est-à-dire, dans la situation qu’ils créent ensemble.

Le travail se centrera beaucoup sur les processus utilisés par le patient,

  • comment je prends en compte mes besoins, mon environnement
  • comment l’ajustement que je mets en place est facteur d’épanouissement ou de frustration, malaise, angoisse, colère…
  • comment trouver une autre forme d’ajustement, respectueuse de mes besoins et de ma personne, en m’ouvrant à tous les possibles

Le but de la thérapie est d’élargir le champ de nos possibles, augmenter le sens de la responsabilité et de l’autonomie, réhabiliter le ressenti émotionnel souvent censuré par la culture occidentale et améliorer notre capacité d’adaptation à des êtres ou des environnements différents.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s